22 juin 2024

Top départ à 14h pour une intense chevauchée de 170 milles !

Top départ à 14h pour une intense chevauchée de 170 milles !

Top départ à 14h pour une intense chevauchée de 170 milles !

Ce samedi 22 juin, les conditions météo sont idéales pour le grand départ des 10 équipages sur le parcours de 24 heures : soleil et 15 nœuds de vent d’ouest. Le menu concocté par le directeur de course, Greg Boyer-Gibaud, enthousiasme les navigatrices et navigateurs qui seront 3 à bord de chacun des Ocean Fifty. Les multicoques mettront le cap vers l’embouchure de La Vilaine avant de descendre vers Les Sables d’Olonne puis remonter en évitant les dangers (parcs éoliens) jusqu’à l’île des Evens devant la baie du Pouliguen. Entre une première moitié de parcours rapide car ventée, et une deuxième partie dans du vent faible, il va y avoir du match à tous les étages…

Les prochaines 24 heures seront décisives le long des côtes ligériennes avec assurément du suspense au vu du classement général provisoire serré ! Au total, 11 marques de parcours devront être respectées par les trimarans sur cette boucle de 170 milles qui pourrait, selon les conditions météo, être raccourcie. « Nous savons que le vent va baisser dès le début de soirée.  Nous préviendrons les concurrents au passage de la cardinale La Petite Barge devant Les Sables d’Olonne. Le paramètre vent est évidemment crucial, mais il y a également des dangers à éviter comme les parcs éoliens devant l’île d’Yeu et Guérande, et des bateaux de travail » souligne Greg Boyer-Gibaud. Ces 24h de course nécessiteront une vigilance de tous les instants et promettent de belles bagarres. Car au moment où le vent faiblira, il est fort à parier que la flotte se regroupera.

Qui remportera le premier offshore de 24h de la saison des Ocean Fifty Series 2024 ? Le suspense reste entier tant il va y avoir de coups tactiques à jouer. A suivre sur la cartographie du site oceanfiftyseries.com !

Christian Dumard, météorologue de la course
« Les bateaux vont partir avec un vent d’ouest bien établi, et jusqu’à la cardinale sud de La Petite Barge, il va y avoir du vent. En revanche dans la nuit, en remontant, la brise va s’essouffler petit à petit. Un front arrive avec du vent très mou. À la côte, ce dernier va basculer au sud-est, d’où l’intérêt de faire rester les bateaux le long de la côte. Les principales difficultés seront le vent faible et aléatoire. Il va falloir être opportuniste et surveiller les autres bateaux. Le vent reviendra en matinée mais pas très fort. »

 

Les mots des marins

ACT 1 – SAINT MALO, le 22 Mai 2024. OCEAN FIFTY SERIES

Luke Berry, Le Rire Médecin – Lamotte
« On est content d’aller naviguer. Le début du parcours sera super avec du vent soutenu, après ça va partir en cacahuète, donc va falloir être vraiment dessus. Vers 6-7h du matin, le vent devrait rentrer du sud. Ce sera hyper intéressant. J’ai une super équipe pour cet offshore avec Antoine Joubert et Pierre Quiroga qui connaissent bien la musique. Ce sera ma première navigation de nuit en mer cette année donc j’ai vraiment hâte d’y être. Il va y avoir du jeu car nous sommes assez serrés avec Inter Invest et Viabilis Océans. Il va falloir ne rien lâcher. Dans notre jeu des plus anciens bateaux, il y a vraiment du match. On va aussi aller titiller les premiers ! Il va falloir bien naviguer et être opportuniste ».

 

ACT 2 – PORNICHET-LA BAULE, Juin 2024. OCEAN FIFTY SERIES

Christopher Pratt, Wind of Trust – Fondation pour l’Enfance
« Il y a du vent pour le départ : 15-18 nœuds d’ouest. Donc ce sera vraiment sympa au niveau des sensations et des images ! Nous entamerons le parcours au près jusqu’à La Turballe, puis jusqu’à l’embouchure de La Vilaine. Ensuite ce sera un sprint au reaching, probablement à plus de 25 nœuds de vitesse selon les bateaux. Il y a encore de l’incertitude sur les voiles que l’on hissera, mais on sait que ce sera très rapide. Pour rejoindre la Vendée, ce sera du portant sous gennaker. Là encore, il y aura de belles pointes au speedo. Et puis, le vent va commencer à mollir sérieusement en début de soirée. Les fichiers météo annoncent 5-6 nœuds, ce sera peut-être moins, donc pas de vent du tout. La nuit sera compliquée avec des conditions aléatoires, mais il va y avoir du jeu avec un regroupement de la flotte, c’est plutôt chouette, on vient prendre du plaisir ».

Laurent Bourguès, Mon Bonnet Rose
« On va partir avec des conditions idéales et un temps plutôt ensoleillé. Il faudra éviter les parcs éoliens mais le parcours est assez ouvert, donc il y aura des options. Il y aura du vent toute la journée, avant qu’il se casse la figure en début de soirée. Là, ça va se compliquer. Le vent passera au sud-est, ce sera le bazar parce que les fichiers météo ne sont pas très clairs. Il faudra être observateur et opportuniste. Ça sera intéressant, il peut se passer plein de choses. Donc une première partie rapide et une deuxième partie très lente. Cela peut aussi créer de gros écarts. Je suis très content car on est encore en phase d’apprentissage. Sur les inshore, nous avons bien navigué, malgré quelques petites erreurs, mais globalement on est super heureux. »

ACT 2 – PORNICHET-LA BAULE, Juin 2024. OCEAN FIFTY SERIES

+ d’articles

  • 9 juillet 2024
    La Route des Terre-Neuvas : une transat unique, historique et engagée
  • 23 juin 2024
    Sébastien Rogues et son équipage sur Primonial, vainqueurs à domicile

Ocean Fifty Series

Ocean Fifty Series

SAISON 2024