26 mai 2024

L’équipage de Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton), vainqueur à Saint-Malo

L’équipage de Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton), vainqueur à Saint-Malo

L’équipage de Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton), vainqueur à Saint-Malo

9 multicoques de 50 pieds, 50 marins de tous horizons, 9 courses très disputées sur 4 jours, 150 invités embarqués sur les inshore, un village convivial adopté par le public malouin… le championnat 2024 Ocean Fifty Series a démarré fort à Saint-Malo. Les 4 nouveaux équipages (Inter Invest, Viabilis Océans, Upwind by MerConcept, Mon Bonnet Rose) ont rapidement pris leurs marques face aux cadors de la discipline (Solidaires En Peloton, Koesio, Realites, Le Rire Médecin – Lamotte, Primonial), 6 multicoques se sont partagés les podiums, et ce n’est qu’un début. Le rendez-vous est donné du 19 au 23 juin à Pornichet-La Baule pour l’Act 2 avec, cette fois, 10 Ocean Fifty, le méditerranéen Christopher Pratt (Wind of Trust – Fondation pour l’Enfance) rejoignant ses camarades de jeu…

Ce dimanche 26 mai, sur la course 9, ultime match de l’Act 1, le duel entre Realites et Solidaires En Peloton a bien eu lieu : avec 3 victoires et 3 places de 2e pour chacun d’entre eux, le vainqueur de la course côtière du jour serait celui qui remporterait la palme à Saint-Malo. Sur un parcours concocté par Karine Fauconnier, la directrice de course, les multicoques ont multiplié les manœuvres et osé des coups tactiques au large et au plus près des côtes pour jouer avec le fort courant. 37 milles d’une intensité folle et d’un final palpitant, au bout desquels, Thibaut Vauchel-Camus, Tom Laperche et Axelle Pillain remportent d’un chouïa l’Act 1 devant Fabrice Cahierc, Aymeric Chappellier et Gwen Riou sur Realites. Deux malouins en leur jardin ! « Jusqu’au bout tout pouvait arriver : c’est seulement 2 mn avant la ligne que nous nous sommes dit que la victoire était possible. Cela fait vraiment plaisir ! » confiait Thibaut au ponton.

La montée en puissance des bizuths prometteuse d’un championnat 2024 disputé

Derrière Erwan Le Roux sur Koesio (3e) et Sébastien Rogues sur Primonial (4e), deux grands habitués de la discipline sur trois coques, les p’tits nouveaux poussent sur les lignes de départs et aux passages des marques de parcours. Ainsi Baptiste Hulin (Viabilis Océans) réussit de belle manière son entrée dans la classe Ocean Fifty en terminant 5e devant Luke Berry (Le Rire Médecin – Lamotte). Matthieu Perraut (Inter Invest) prend, lui aussi, en main son bateau et engrange sur chaque course toujours un peu plus d’expérience, les cadors imposant un rythme fou. Laurent Bourguès (Mon Bonnet Rose), sur le plus ancien multicoque de la flotte, tente de bons coups tactiques et prend d’excellents départs, tandis que l’équipage 100% féminin, Upwind by MerConcept, emmené par Fransesca Clapcich, découvre l’intensité de la régate sur ces trimarans volages avec Anne-Claire Le Berre, Elodie-Jane Mettraux, Sara Stone, Tiphaine Ragueneau. « C’était super, on a tellement appris. Nous avons peu navigué avant le premier Act à Saint-Malo et ce fut donc une belle entrée en matière dans l’exercice de l’Ocean Fifty. Je suis fière de mon équipe qui a fait un super boulot » racontait Francesca à l’issue de la dernière course. A elles 5, c’est une somme de compétences réunies qui à coup sûr devraient progresser au fil du championnat Ocean Fifty 2024 !

Ocean Fifty Series – Act 1 – Saint-Malo

Classement Général à l’issue de 9 manches

1er – Thibaut VAUCHEL-CAMUS – Solidaires En Peloton (80 pts)*

2ème – Fabrice CAHIERC – Realites (80 pts)*

3ème – Erwan LE ROUX – Koesio (75 pts)

4ème – Sébastien ROGUES – Primonial (59 pts)

5ème – Baptiste HULIN – Viabilis Océans (50 pts)

6ème – Luke BERRY – Le Rire Médecin (40 pts)

7ème – Matthieu PERRAUT – Inter Invest (39 pts)

8ème – Laurent BOURGUÈS – Mon Bonnet Rose (27 pts)

9ème – Francesca CLAPCICH – Upwind by MerConcept (26 pts)

*A égalité de points, Solidaires En Peloton l’emporte sur Realites en gagnant 4 courses contre 3 pour Realites.

Ils ont dit

Thibaut Vauchel-Camus, skipper de Solidaires En peloton

« On a le sens du suspense chez les Ocean Fifty ! Ce matin en partant, nous savions que ce serait celui qui finirait devant l’autre qui gagnerait… Sur tout le parcours côtier, un coup Realites était devant, un coup, c’était nous, ça n’a pas arrêté. Il y a eu beaucoup de jeu, avec beaucoup de courant à la pointe du Grouin. On savait qu’il pouvait se passer des choses au niveau du phare du Grand Jardin. Il y avait surtout plein de cailloux à jouer. »

Fabrice Cahierc, skipper de Realites

« Nous sommes déçus de cette dernière manche car nous étions en bonne place pour la gagner. Pour une première participation, c’est super ! On va essayer de faire mieux sur l’Act 2. On va s’amuser toute la saison avec les copains, c’est sûr. Les bateaux ont des atouts différents, on voit les forces et les faiblesses de chacun, mais ce qui fait la différence c’est quand même l’équipage. Nous n’avons aucun problème à bord, tout est précis, et surtout l’équipage composé d’Aymeric Chappellier et de Gwen Riou, fait peu d’erreur de manœuvres et de tactique. On fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux ».

Erwan Le Roux, skipper de Koesio

« Une place de trois au démarrage du championnat 2024, sur le premier Act, j’aurais signé tout de suite ! Avec une mise à l’eau tardive, quelques petits soucis de fiabilité sur nos systèmes, nous nous sommes bien battus. On a la bonne vitesse, on est très content, je suis très fier de toute l’équipe qui a bossé sur le bateau cet hiver. C’est de bon augure pour la suite ! Les Malouins connaissent tous les noms des cailloux, alors c’est facile (rires) ! »

Francesca Clapcich, skipper de Upwind By MerConcept

« Nous avons fait pas mal d’erreurs, c’est à la fois bien et pas bien ! Pas bien, parce qu’on se retrouve en arrière de la flotte, et bien parce qu’on a une marge de progression. Le rythme est super intense, avec des côtiers, des inshore qui s’enchaînent, nous avons énormément donné, et nous pouvons être fières. Le prochain événement sera forcément mieux en termes de résultats. C’est sûr que certains ont des bateaux incroyables, il y a forcément des différences en termes de vitesses, mais nous savons que nous devons trouver l’équilibre entre les bonnes manœuvres, les bonnes décisions, les bons départs. Nous allons avoir de nouvelles voiles pour l’Act 2 à Pornichet-La Baule, c’est une bonne nouvelle ! »

+ d’articles

  • 23 juin 2024
    Sébastien Rogues et son équipage sur Primonial, vainqueurs à domicile
  • 22 juin 2024
    Solidaires En Peloton en tête devant Les Sables d’Olonne

Ocean Fifty Series

Ocean Fifty Series

SAISON 2024