20 mai 2024

9 Ocean Fifty entrent en scène pour l’Act 1 des Ocean Fifty Series à Saint-Malo

9 Ocean Fifty entrent en scène pour l’Act 1 des Ocean Fifty Series à Saint-Malo

9 Ocean Fifty entrent en scène pour l’Act 1 des Ocean Fifty Series à Saint-Malo

Le coup d’envoi du championnat 2024 des Ocean Fifty, subtil équilibre entre courses au large (une transat et une transmed) et formats inshore, est donné ce lundi 20 mai avec la présence de 9 Ocean Fifty dans le port de plaisance des Sablons à Saint-Malo, bouillants d’impatience de s’adonner au jeu de la régate en équipage. Début de la mêlée, jeudi 23 mai à 10h précises pour des empoignades spectaculaires sur des parcours construits puis au large durant tout le week-end. 50 marins expérimentés venus des toutes les disciplines de la voile ont fait le déplacement sur les quais de la cité malouine pour apporter leur savoir-faire sur chacun des 9 multicoques de 50 pieds. Et comme Saint-Malo et Bretagne Plaisance savent recevoir, un village et des animations sont proposés à tous les passionnés de mer et de bateaux. Il va y avoir du sport et du partage sur cet Act 1 des Ocean Fifty Series !

Ils sont venus, ils sont (presque) tous là ! Les 9 multicoques de 15 mètres (Christopher Pratt et son Wind of Trust – Fondation pour l’Enfance n’ayant pu venir à temps depuis Marseille), amarrés dans le port de plaisance des Sablons, dévoilent un plateau réjouissant. Les as de la discipline sont bel et bien là : Thibaut Vauchel-Camus sur Solidaires En Peloton, vainqueur de la dernière Transat Jacques Vabre, Erwan Le Roux à bord de Koesio, redoutable concurrent au palmarès long comme un jour sans vent, Sébastien Rogues et son Primonial, l’un des plus récents bateaux de la flotte, Fabrice Cahierc fort d’un nouveau trimaran (Realites) et d’un équipage de haute volée, Luke Berry à bord de Le Rire Médecin – Lamotte qui ne cache pas son impatience de naviguer après un travail de longue haleine sur son bateau cet hiver.

Il faudra compter également sur 4 nouveaux venus dans la classe dont une femme, et pas des moindres. Francesca Clapcich nous vient tout droit d’Italie et affiche une expérience bien trempée en matière de courses au large : deux campagnes olympiques (2012 et 2016), championne du monde de 49er (2015) et deux participations à l’Ocean Race, course autour du monde en équipage (2017 et 2022). Francesca et son équipage entièrement féminin prendront part, à bord de Upwind by MerConcept, à leurs toutes premières régates en Ocean Fifty. Baptiste Hulin sur Viabilis Océans, Laurent Bourguès à bord de Mon Bonnet Rose et Matthieu Perraut sur Inter Invest, compétiteurs dans l’âme et fins régatiers, découvrent également le championnat et pourraient bien faire trembler les cadors de la discipline !

Programme dense et guests embarqués

Deux jours de courses inshore (parcours construits proches des côtes) de coefficient 1, deux jours de parcours au large (à trois équipiers) de coefficient 2, il faudra mouiller le maillot pour tenter de remporter l’Act 1 à Saint Malo. A noter, la spécificité de la classe Ocean Fifty : 4 guests embarquent sur chaque bord pour vivre les régates inshore de l’intérieur et découvrir les enjeux de la navigation en multicoque. C’est unique dans l’univers de la compétition à voile !

Jeudi 23 mai : 10h départ inshore, plusieurs courses à suivre
Vendredi 24 mai : 10h départ inshore, plusieurs courses à suivre
Samedi 25 mai : 9h30 départ parcours offshore
Dimanche 26 mai : 8h30 départ parcours offshore, 15h30 : remise des prix de l’Act 1 de Saint-Malo

Les temps forts à Saint-Malo

Le village de la course sera ouvert au grand public dès mercredi 22 mai avec la présentation des skippers à 17h30. Chaque jour, des enfants des écoles locales viendront visiter, échanger avec les skippers et rencontrer les associations représentées : Surf Rider Foundation, Cœur Emeraude, L’ADER, Club subaquatique, Côte Emeraude, Le comité départemental de voile du 35 qui proposera des activités en mer, la team Vent Debout qui favorise l’inclusion notamment des personnes handicapées grâce à des courses au large, la SNSM, France Scléroses En Plaques, Mon Bonnet Rose (Belles et solidaires face au Cancer) et Le Rire Médecin. Une foule d’animations quotidiennes, un temps fort musical samedi 25 mai au soir, des échanges… Oui Saint-Malo sait recevoir !

Les 9 Ocean Fifty et leurs équipages en lice à Saint-Malo

– Le Rire Médecin – Lamotte (architecte : Guillaume Verdier, année de lancement : 2009, anciens noms de course du bateau : Actual, Réauté Chocolat, Primonial).
Skipper : Luke Berry, équipage : Antoine Joubert, Jean-Baptiste Daramy, Pierre Quiroga, Grégoire Potot

– Mon Bonnet Rose (architectes : Irens/Cabaret, année de lancement : 2009, anciens noms de course du bateau : Prince de Bretagne, Rennes – Saint-Malo Agglomération, Komilfo, French Touch)
Skipper : Laurent Bourguès, équipage : Gildas Le Peutrec, Philippe Hartz, Antoine Blouet, Hugo Mahieu

Realites (architecte : VPLP, année de lancement : juillet 2023)
Skipper : Fabrice Cahierc, équipage : Aymeric Chappellier, Gwen Riou, Lucas Valenza Troubat, Pierre Loquen Huchet

Viabilis Océans (architecte : VPLP, année de lancement : 2017, anciens noms de course du bateau : Ciela Village, Leyton)
Skipper : Baptiste Hulin, équipage : Corentin Horeau, Simon Bertheau, Léonard Legrand, Justin Baradat, Elliot Ledem

Upwind by MerConcept (architecte : Romaric Neyhousser, année de lancement : 2013, anciens noms de course du bateau : Arkema, Leyton, Les P’tits Doudous)
Skipper : Francesca Clapcich, équipage : Anne-Claire Le Berre, Elodie-Jane Mettraux, Sara Stone, Tiphaine Ragueneau

Koesio (architecte : VPLP, année de lancement : mars 2021, ancien nom de course du bateau : Planet Warriors)
Skipper : Erwan Le Roux, équipage : Pamela Lee, Devan Le Bihan, Steven Liorzou, Christian Ponthieu

Primonial (architecte : Romaric Neyhousser, année de lancement : 2023)
Skipper : Sébastien Rogues, équipage : Fred Moreau, Jean-Baptiste Gellee, Florian Guezennec, Ronan Gabriel

– Inter Invest (architecte : VPLP, ancien nom de course du bateau : Solidaires En Peloton)
Skipper : Matthieu Perraut, équipage : Vincent Lancien, Mathilde Géron, Kévin Bloch, Alan Pennaneach

– Solidaires En Peloton (architecte : Romaric Neyhousser, année de lancement : 2020, ancien nom de course du bateau : Arkema)
Skipper : Thibaut Vauchel-Camus, équipage : Tom Laperche, Axelle Pillain, Laurent Gourmelon, Antoine Gautier.

Les mots des skippers

Laurent Bourguès, Mon Bonnet Rose
« Pour nous, c’est une année de démarrage, nous sommes encore dans la clôture du budget mais les choses se mettent bien en place. C’est déjà une victoire d’être sur le départ de l’Act 1 à Saint-Malo avec un bateau aux couleurs de l’association Mon Bonnet Rose ! L’idée est de progresser et de faire les choses proprement. Mon équipage est un mixte de compétences et d’expériences en course, j’ai à cœur de créer un esprit amical et solidaire sur l’eau et à terre avec toute l’équipe qui m’entoure. Le facteur humain est pour moi en haut de la liste. Le format des Ocean Fifty Series me plaît énormément : mixer l’ultra régate à 5 et les parcours côtiers à 3 est une excellente idée. J’ai vraiment hâte de démarrer la compétition dans cette classe qui affiche un très bel état d’esprit. L’entraide, l’écoute, la régate sur l’eau, la volonté de faire les choses raisonnablement m’ont immédiatement donné envie de faire partie de cette grande famille. Et les bateaux sont particulièrement top ! Avec de belles bagarres, des équipages qui viennent de tous supports, c’est forcément très nourrissant… »

Luke Berry, Le Rire Médecin – Lamotte
« Nous sommes dans la phase finale du gros chantier du bateau et nous n’avons pas eu le temps de naviguer. Nous abordons cet Act 1 avec beaucoup de prudence, nous allons rentrer dans le match tranquillement. C’est une grosse récompense de retourner naviguer ! Il a fallu 4 500 heures de boulot avec près de 15 intervenants pour remettre le bateau d’aplomb (sur la Transat Jacques Vabre, Le Rire Médecin – Lamotte a vu le bras bâbord avant se casser, puis le flotteur de la coque centrale se désolidariser, juste après, le mât est tombé, NDLR). Le format de course est super pour reprendre la main. Les petits parcours en équipage et les côtiers plus longs vont permettre de rentrer dans le vif du sujet, ce qui me plaît bien ! »

Baptiste Hulin, Viabilis Océans
« Le format de course de l’Act 1 me plaît beaucoup. Cela mixe tout ce que j’aime dans la voile avec des petits parcours forcément très engageants en termes de manœuvres et des côtiers plus longs en équipage réduit. Je suis impatient d’être sur la ligne de départ avec 9 bateaux ! Je suis vraiment heureux d’être acteur de ce superbe spectacle dans ce cadre magique qu’est la baie de Saint-Malo… Sur les parcours inshore, nous embarquons des guests avec lesquels nous allons véritablement régater puisque les courses comptent en points pour le classement. C’est aussi ce partage que j’apprécie. C’est unique dans le monde de la voile ! Nos maître-mots pour cet Act 1 : se faire plaisir sur l’eau, garder toujours la bonne humeur et continuer la progression que nous avons entamée depuis la mise à l’eau de Viabilis Océans le 25 mars dernier ».

Thibaut Vauchel-Camus, Solidaires En Peloton
« Suite aux deux transats de la fin d’année dernière, nous avions une longue « job list » à cocher cet hiver. Inspection totale du bateau, optimisation des systèmes, une somme de petits dossiers qui prennent du temps ! Nous avons donc mis à l’eau Solidaires En Peloton le 7 mai, en même temps que Le Rire Médecin – Lamotte et Realites. C’était chouette de retrouver tous ensemble nos multicoques dans leur élément, une sorte de coup d’envoi de la saison… Mon état d’esprit concernant l’équipage, c’est d’aller chercher des compétences qui vont faire grandir à la fois le bateau, toute l’équipe technique et moi-même. Axelle Pillain vient de la Mini-Transat, du circuit Figaro et également de l’Ocean Race, puisqu’elle était à
bord de Malizia. Elle est compétente et agréable, surtout très motivée ! Laurent Gourmelon, le boat captain du bateau sera également des nôtres. Tout comme Antoine Gautier et Tom Laperche qui m’a contacté en décembre dernier. Les bateaux et le programme sont alléchants, les régates sont belles, beaucoup de marins sont attirés par notre classe Ocean Fifty. Le format sur ce premier Act sera intéressant pour une mise en jambes. C’était un pari de monter cet évènement en 3 mois et nous sommes super heureux que 9 bateaux soient présents. Chris Pratt (Wind Of Trust) est forcément excusé ! »

+ d’articles

  • 23 juin 2024
    Sébastien Rogues et son équipage sur Primonial, vainqueurs à domicile
  • 22 juin 2024
    Solidaires En Peloton en tête devant Les Sables d’Olonne

Ocean Fifty Series

Ocean Fifty Series

SAISON 2024